PROJET FSPI - Le développement de l'entrepreneuriat au sein des universités équatoriennes avance bien

12/01/2023
Retour sur événement

Depuis septembre 2022, Le Catalyseur et l’incubateur universitaire de Perpignan, UPVD in Cube, collaborent avec l’ambassade de France en Equateur pour développer sur place l’entrepreneuriat étudiant et l’innovation issue des laboratoires publics locaux.

Lancé au printemps 2022, le projet FSPI - Renforcement des initiatives entrepreneuriales au sein des universités en Équateur, vient de publier ses premiers résultats.

Des résultats qui ont permis d'atteindre les objectifs fixés pour cette première année de fonctionnement :

  • 15 projets, répartis sur les 5 universités équatoriennes participantes (Quito, Guayaquil et Portoviejo), ont été soutenus par le dispositif FSPI
  • Sur ces 15 projets, 13 portent une solution ayant un impact positif sur l'environnement ou la réduction des inégalité de genre.
  • Au total, 250 000€ ont été alloués aux projets sélectionnés afin d'assurer leur développement 

Pour rappel, cette collaboration s’inscrit dans un projet global d'amélioration des initiatives en faveur de l'entrepreneuriat étudiant au sein des universités participantes, financé par le Fonds de Solidarité pour les Projets Innovants (FSPI) du Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères français.

Ce projet comprenait un deuxième volet : l'organisation d'un hackathon à destination des étudiant·e·s.

Pour ce hackathon, un membre du Catalyseur s'est rendu sur place début octobre 2022 dans le but de :

  • Échanger autour des techniques favorisant l'émergence de l'innovation et de l'entrepreneuriat via sa participation à un séminaire organisé sur deux jours. 
  • Participer à la création d'un hackathon, à destination des étudiant·e·s, afin de faire émerger des idées de projets étudiants au sein de ces universités, qui pourront donner suite à des créations d'entreprises.

Un événement qui a particulièrement plu de l'autre côté de l'Atlantique, puisque 80% des participant·e·s souhaitent désormais poursuivre le projet qui a émergé.

Les premiers résultats de cette collaboration internationale sont donc très encourageants pour la suite du projet, mais surtout pour le développement de l'entrepreneuriat et de l'innovation au sein de ces universités équatoriennes.

La prochaine étape sera la visite dans les mois qui viennent de représentant·e·s des université équatoriennes en France (et donc au Catalyseur) pour découvrir les méthodes de fonctionnement au sein des incubateurs français.