STATISTIQUES - Retour en chiffre sur l'année du Catalyseur

19/07/2021
Autre
L'année 2020 - 2021 aura été un année compliquée. Marquée par le Covid ainsi que par un deuxième confinement, elle n'aura pas été facile pour beaucoup d'entreprises.

Pourtant malgre ce contexte tendu, Le Catalyseur a su tirer son épingle du jeu et augmenter son équipe, son offre de service, mais également ses statistiques.

Toujours plus d'inscrit.es !

En 2019-2020, Le Catalyseur avait enregistré 117 inscriptions pour un total de 62 projets. A l'époque déjà ce chiffre représentait déjà un record jamais atteint.
Pourtant en 2020-2021, et malgré un contexte peu favorable, Le Catalyseur a enregistré 142 inscriptions pour 77 projets. Une augmentation considérable qui montre la bonne santé du Catalyseur et qui peut s'expliquer de deux façons.

La première, c'est que l'entrepreneuriat est un insertion dans la vie professionnelle qui fait son chemin et commence à séduire de plus en plus les gens, notamment les plus jeunes (étudiants et néo-diplômés) qui arrivent sur un marché de l'emploi saturé. De plus, la crise de Covid a très certainement été un déclic pour que les porteur.es de projets se lancent.

La deuxième raison de cette augmentation du nombre d'inscrits et de projets, c'est que Le Catalyseur a considérablement renforcé son équipe et son offre de service depuis le début de l'année 2020-2021. En effet, l'équipe a quasiment doublé et outre son offre d'accompagnement et de sensibilisation, Le Catalyseur dispose également d'une offre de formation à la créativité, à l'innovation et à l'entrepreneuriat. La mise en place d'événements de promotions des startups accueillies a sans doute également contribué à cet accroissement de notoriété.
Bref, par toutes ces choses Le Catalyseur s'est installé comme acteur incontournable de l'entrepreneuriat sur Toulouse et a su asseoir son expertise en la matière.

L'entrepreneuriat a le vent en poupe chez les jeunes

L'autre chiffre important à retenir, c'est le nombre d'inscrit étudiant.es que Le Catalyseur compte dans ses rangs.
Si notre programme d'incubation est ouvert aux étudiant.es mais aussi aux personnels de l'UT3, il n'en reste pas moins qu'une majorité des porteurs de projets sont avant tout des étudiant.es. Il sont en tout 99 sur les 142 inscrits.
Cela montre bien que l'entrepreneuriat reste plébiscité par les jeunes générations. Ils y voient une voie d'insertion professionnelle plus viable, mais sont également par la liberté qu'elle représente comparativement au salariat.

Une chose est sûre donc, l'entrepreneuriat a encore de beaux jours devant lui à l'université Toulouse III - Paul Sabatier. Et au Catalyseur nous reston serein et déterminés à vous accueillir toujours plus nombreux pour la rentrée prochaine.